Les femmes immigrees dans les grands ensembles. Leur pratique de l'espace residentiel dans deux communes de l'ouest parisien : chanteloup les vignes et la verriere

par Claire Bazin

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Michel Bertrand.

Soutenue en 1990

à Paris 8 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Chacun de nous evolue dans l'espace de sa residence et le delimite selon un fonctionnement qui lui est propre. La question est de reperer les tendances communes aux individus et les criteres selon lesquels les regroupements s'effectuent. Dans le grand ensemble, embleme de la croissance urbaine des trentes glorieuses, les femmes et notamment les immigrees de plus en plus nombreuses dans cet espace, ont une presence quasi-permanente. La connaissance, la representation, la perception et la pratique qu'elles ont de l'espace de la commune, de la cite ou du quartier residentiel se mettent en place sous l'influence et la combinaison de plusieurs facteurs: culturels, sociaux, economiques, familiaux et personnels. De grandes tendances se degagent par groupe culturel (africaines, maghrebines, francaises) que contrarient parfois les histoires individuelles, les aspirations socio-economiques et les projets relatifs a la presence en france des immigrees. Ces differences d'apprehension de l'espace observees aupres de 70 femmes de deux communes des yvelines, nous interrogent quant a la reconnaissance sociale et culturelle des habitants impliques dans la rehabilitation de leur quartier residentiel.


  • Résumé

    Each person acts out his life within the space of his place of residence and draws its boundaries according to his own inner rules. We shall attempt to bring out the tendencies which are common to all individuals and show according to which criteria groupings are made. On the big housing estates which are the symbol of urban growth in the sixties, women and notably immigrant women increasingly numerous are forming a quasi-permanent presence. The knowledge, conception, perception and active experience that they have of urban space is acquired under the influence of certain factors in differing combinations: cultural, social, economic, family and personal. Certain major tendancies can be brought to light, depending on cultural groups (africans, north africans, french) but which are sometimes countered by individual circumstances, socio-economic aspirations and the different projets concerning the immigrant presence in france. The differences in the way women apprehend their urban space, observed in a study of 70 women in the yvelines department, raise certain questions concerning the social and cultural recognition of the local inhabitants who are involved in the rehabilitation of their local area.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA8.LETT.1990
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA8.LETT.1990
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/336
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.