Contribution a l'etude des structures magnetiques dans les atmospheres stellaires

par JEAN-FRANCOIS DONATI

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Meir Semel.

Soutenue en 1990

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    De meme que sur le soleil ou les taches sombres de la photosphere correspondent spatialement a l'emergence de tubes de champ magnetique hors de la zone convective, on observe, dans de nombreuses classes d'etoiles (etoiles ap, etoiles de type solaire, etoiles t tauri, etoiles ae/be de herbig), des structurations atmospheriques que l'on imagine dues a la presence d'un champ magnetique. En mesurant le champ magnetique sur de telles etoiles, c'est a la physique de leurs atmospheres et des processus qui s'y deroulent que l'on espere acceder. Pourtant, parmi les etoiles presentant de telles structurations, celles qui ont en majorite donne lieu a des detections magnetiques sont les etoiles ap, car elles possedent un champ dont la structure a grande echelle est relativement simple, le plus souvent assimilable a un dipole. En revanche, pour les autres types d'etoiles, le champ magnetique n'a que rarement ou jamais ete detecte. Pour le probleme pose, les methodes actuelles de mesure de champ magnetique sont donc inadequates. L'imagerie zeeman doppler proposee par semel en 1986, qui necessite la mesure des raies spectrales d'un rotateur rapide observees en polarisation circulaire, permet-elle de faire avancer nos connaissances dans ce domaine? la qualification de l'imagerie zeeman-doppler montre que les conditions d'observation requises sont tres severes et imposent en particulier de fortes valeurs du rapport signal sur bruit (de l'ordre de 1000). Un instrument et une procedure de traitement valides ont ete specialement developpes pour obtenir des donnees polarimetriques de qualite suffisante. En appliquant les techniques de reconstruction d'image par maximisation d'entropie, je montre qu'il est possible de reconstituer, a partir de telles donnees, des distributions stellaires formees de taches magnetiques, comme celles que l'on imagine a la surface des etoiles de type solaire. Ces differents travaux ont en particulier debouche sur les premieres detections magnetiques dans 4 systemes rs cvn tres actifs (dont hr 1099) et sur la detection du faible champ de l'etoile ap uma. Ces etudes conduisent a des conclusions importantes sur l'origine magnetique de l'activite des etoiles rs cvn d'une part, et sur les conditions de fonctionnement de la diffusion microscopique dans les etoiles ap d'autre part


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 70 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 003513
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1990
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) DON
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-026497
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.