Transport de matiere dans une suspension de particules soumises a cisaillement parietal

par ABDELKHALEK EZZIDI

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Claude Deslouis.

Soutenue en 1990

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le transport d'un solute par diffusion et convection dans un fluide diphasique constitue par une suspension de petites particules spheriques est associe a un mecanisme encore mal connu et qui est du a la rotation des spheres. Ce processus est d'autant plus important que la convection n'est pas directement impliquee au fluide monophasique dans le transport de masse comme, par exemple, dans un ecoulement de cisaillement simple ou le gradient de concentration et la seule composante de la vitesse sont perpendiculaires. Plusieurs modeles ont ete proposes qui ont permis jusqu'ici de prevoir une expression du coefficient de diffusion effectif generalement sous forme d'une loi de puissance du nombre de peclet associe a une particule. Ce nombre est defini a partir du rayon des particules, du taux de cisaillement et de la diffusivite moleculaire. Dans ce travail on decrit une methode electrochimique permettant de mesurer soit le flux de masse en regime stationnaire dans un ecoulement de couette cylindrique, soit la constante de temps de diffusion en regime transitoire a partir desquels ont determine le coefficient de diffusion effectif. Les resultats d'une etude experimentale ou l'on a fait varier la dimension des particules, la concentration ou le taux de cisaillement seront analyses a la lumiere des theories existantes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 95 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.