Caracterisation moleculaire d'un isolat hautement cytopathogene du virus de l'immunodeficience humaine

par BRUNO SPIRE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Chermann.

Soutenue en 1990

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La souche hiv1ndk provient d'un malade zairois atteint de sida presentant des anticorps anti-hiv1 mais se distinguant du virus prototype lav/bru par des proprietes hautement cytopathogenes in vitro et in vivo. Nous avons clone et sequence la totalite du genome de ce variant et l'avons comparee a celle du prototype. Nous avons postule plusieurs hypotheses pour tenter de relier la virulence elevee de cette souche avec la variabilite genetique de la sequence afin d'envisager ainsi les mecanismes genetiques impliques dans l'effet cytopathogene de l'ensemble des virus hiv. Nous avons demontre, a l'aide de virus chimeriques provenant de constructions hybrides des clones hiv1ndk et hiv1 prototype, l'absence d'un role specifique des ltr ou des genes transactivateurs du hiv1ndk relies a la haute cytopathogenicite. L'enveloppe, qui est pourtant la partie du virus la plus variable, ne suffit pas non plus a elle seule a conferer le phenotype hautement cytopathogene. Les proprietes hautement cytopathogenes du virus hiv1ndk pourraient etre attribuees: 1) a une des capacites de fusion plus elevees, dont l'origine est une region regulatrice situee entre les nucleotides 4182 et 5278; elle recouvre les sequences codant pour le gene vif et pour la majeure partie du gene vpr. Cette region pourrait agir en cis ou en trans sur la partie 3 du genome; 2) a une vitesse de replication plus elevee probablement due a des mutations dans le gene pol, entrainant une elevation de l'effet cytopathogene direct du virus sur la cellule; 3) a une legere modification de la proteine matricielle p18 qui pourrait etre associee a une augmentation de la taille des syncitia induits dans les cellules infectees par hiv1ndk


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 264 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.