Le developpement du systeme retinotectal de la truite salmo gairdneri rich. : dynamique de la croissance et strategies dans l'organisation des projections

par SONIA MANSOUR-ROBAEY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Gabrielle Pinganaud.

Soutenue en 1990

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail, effectue au cours du developpement precoce de la truite salmo gairdneri explore les modalites des remaniements qui caracterisent le systeme retinotectal des inframammaliens. Il repose sur l'etude de la proliferation cellulaire dans la retine et le toit optique apres injection de thymidine tritiee et sur l'etablissement des projections entre ces deux structures grace au transport anterograde de la peroxydase du raifort (hrp) a partir de la retine. L'etude morphologique et quantitative des zones de proliferation retinienne et tectale demontre l'existence d'un mode de croissance concordant entre les deux structures jusqu'au stade 34 (15 jours post-eclosion). La discordance apparait a ce stade, elle s'exprime par une rupture dans la similarite des configurations et dans la variation des volumes des zones de proliferation. Les projections de la region centrale de la retine commencent a envahir le toit a partir du stade 27. Elles s'organisent au cours du temps du chiasma vers le toit optique en trois faisceaux retinotectaux. L'axone retinien presente dans son cheminement vers le toit differentes morphologies de cones de croissance, dont le type bulbeux caracterisant le stade 30 et le type filopodial le stade 34. Le site d'arborisations glisse du toit central vers le toit dorso-caudal du stade 30 au stade 36 (1 mois post-ecolosion). L'etude de la morphologie des arborisations retinotectales revele au stade 34, la multiplication d'arborisations de type transitoire. Le troisieme faisceau retinotectal (le faisceau intermediaire) particulier a la truite, la multiplication des cones de croissance filopodiaux ainsi que celle des arborisations transitoires sont interpretes comme une adaptation des fibres retinotectales au glissement des projections. Ces trois evenements, conjugues a la discordance dans la croissance du systeme retinotectal, surviennent au stade 34 qui est egalement l'epoque du demarrage du


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 154 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.