Etude de la sialidase de rein de rat : proprietes physicochimiques et variations physiopathologiques

par LISETTE COHEN-FORTERRE COHEN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Michel Sternberg.

Soutenue en 1990

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La sialidase du rein de rat est localisee de facon predominante dans la fraction subcellulaire lysosomique et fortement associee aux membranes. Ses parametres cinetiques et sa specificte ont ete determines. La specificite de substrat de l'enzyme vis-a-vis de divers sialyloligosaccharides a permis de montrer que les liaisons 2-3, 2-8 et 2-6 etaient hydrolysees, mais que le type de liaison entre l'acide sialique et le sucre adjacent ainsi que la taille et la sequence de l'oligosaccharide influencent la vitesse de la reaction. Sa masse moleculaire a ete estimee a 97 kda grace a la methode d'inactivation par irradiation. L'activite de l'enzyme augmente de la naissance a la puberte puis se stabilise a l'age adulte. Apres la puberte, elle est significativement plus elevee chez les femelles que chez les males. Cette difference persiste apres gonadectomie. L'activite de la sialidase renale est significativement augmentee dans le diabete spontane du rat bb et le diabete experimental induit par la streoptozotocine. Cette alteration est accompagnee d'une diminution de la concentration en acides sialiques liees. La deficience en insuline semble responsable de l'alteration enzymatique puisque cette activite est corrigee chez les animaux soumis a un traitement insulinique. Par contre, un inhibiteur de l'aldose reductase, le sorbinil, administre preventivement au cours du diabete par streptozotocine n'a eu aucun effet benefique sur l'activite sialidase et la concentration en acide sialique, malgre l'effet preventif observe sur l'epaississement des membres basales et l'albumininurie. Ces resultats suggerent que le defaut de sialylation ne suffit pas pour entrainer des perturbations de la permeabilite glomerulaire. L'hypertension arterielle spontanee s'accompagne, contraitement au diabete, d'une diminution importante de l'activite de la sialidase renale qui persiste malgre une normalisation preventive


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 578 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.