Expression differentielle de deux genes soumis a une regulation par les androgenes dans la glande sous-maxillaire du rat

par ISABELLE ROSINSKI-CHOPIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de FRANCOIS ROUGEON.

Soutenue en 1990

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La glande sous-maxillaire, une des glandes salivaires principales, est un organe cible pour les androgenes chez les rongeurs. Ce travail rapporte la caracterisation de deux genes, codant pour des polypeptides nommes smr1 et smr2, soumis a une regulation par ces hormones dans la glande sous-maxillaire du rat. L'analyse de la sequence de smr1 deduite de celle de l'adnc permet de predire que smr1 est une proteine secretee, glycosylee et qui pourrait subir une maturation par proteolyse pour liberer un tetra ou un pentapeptide de structure proche de celle de la trh. Smr1 peut etre caracterise, apres traduction in vitro des arns de glande sous-maxillaire, sous deux formes de masses moleculaires apparentes respectivement 18 kda et 19 kda ne differant que par le changement d'un seul acide amine. L'arn codant pour smr1 est accumule a un niveau environ 1000-3000 fois superieur dans la glande sous-maxillaire de rat male que dans celle de rat femelle, et ceci en reponse aux hormones androgenes. Une partie importante de cette regulation pourrait se faire au niveau post-transcriptionnel. L'arn smr1 n'a ete detecte chez le rat que dans la glande sous-maxillaire, la prostate et les glandes surrenales. Le gene codant pour smr1 appartient a une famille multigenique. Son organisation rappelle celle du gene codant pour la preprotrh. L'analyse de la sequence du gene a permis de mettre en evidence des sequences putatives de regulation. La proteine smr2 appartient a la famille des proteines salivaires riches en glutamines, mais est caracterise par une structure plus simple que celle des autres membres de la famille. L'arn correspondant a smr2 est accumule a un niveau 20-30 fois superieur dans la glande sous-maxillaire des rats males ou des femelles traitees a la testosterone que dans celle des rats femelles non traitees. Il n'a pu etre detecte que dans la glande sous-maxillaire. Le gene chromosomique correspondant a smr2


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 387 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.