Variation seculaire du champ geomagnetique et fluctuations de la longueur du jour

par DOMINIQUE JAULT

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jean-Louis Le Mouël.

Soutenue en 1990

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Sur des periodes de trois a cent ans, les variations du champ magnetique terrestre et de la duree du jour sont causees par des mouvements dans la partie liquide du noyau de la terre. Les fluctuations de la duree du jour traduisent des variations du moment cinetique du manteau equilibrees par des variations opposees de celui du noyau. Les variations du champ magnetique ne nous renseignent que sur le mouvement a la surface du noyau et de suffisent pas a son calcul. Sa determination sera possible, si il y a equilibre, a la surface du noyau, entre les forces de pression et de gravite et l'acceleration de coriolis. Dans ce cas, la pression a la surface du noyau se deduit des mouvements. A l'interieur du noyau, les forces de coriolis restent le terme d'acceleration predominant: les mouvements constitues de rotations rigides de cylindres centres sur l'axe de rotation de la terre sont les plus facilement acceleres et sont responsables des variations du moment cinetique. Or ces mouvements peuvent etre deduits de la vitesse a la surface: les variations correspondantes de moment cinetique sont en bon accord avec les estimations obtenues par l'etude de la duree du jour. Deux couples pourraient etre responsables des echanges de moment cinetique entre noyau et manteau. Le couple exerce par les forces de lorentz semble agir en sens contraire des observations et est dix fois trop faible si la conductivite electrique du manteau n'augmente pas brutalement pres du noyau. Par contre, les forces de pression exerceraient un couple trop important sur la topographie du noyau si les mouvements n'adoptaient pas une geometrie particuliere par rapport a la surface


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 173 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1990

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 90 PA07 7045
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.