Drogue, expérience sociale et espace intérieur : approche clinique des usagers de toxiques incarcérés

par Nadia Panunzi

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Claude Revault d'Allonnes.

Soutenue en 1990

à Paris 7 .


  • Résumé

    Constatant que les usagers de toxiques incarceres constituent une population heterogene tant dans ses aspects toxiques que medicolegaux, l'auteur critique le concept de toxicomanie et y substitue la notion d'experience toxicomaniaque. Une etude historique met a l'epreuve la validite d'une approche psycho-sociologique des toxicomanies. L'ensemble des donnees historiques, quantitatives et cliniques montre que l'experience toxicomaniaque possede une permeabilite aux contextes socio-culturels et qu'elle est le produit de la rencontre entre des incertitudes individuelles et des incertitudes sociales. L'approche proprement clinique privilegie la dimension existentielle et celle d'espace interieur. Y sont analysees et theorisees les questions de la transgression, du vide et de l'illusion dans l'experience toxicomaniaque. L'appui sur des oeuvres litteraires et les mythes sert la reflexion clinique. A travers cette recherche, l'experience toxicomaniaque se lit non pas necessairement ou uniquement comme une experience autodestructive mais aussi comme necessaire a la survie : il existe ainsi une certaine positivite du symptome.

  • Titre traduit

    Drug, social experience and inner space - a psycho-clinical approach of incarcerated drugs users


  • Résumé

    Incarcerated drugs users constitute an heterogeneous population regarding addictive, medical an legal aspects. From that clinical ascertaining, the author criticizes the concept of drug addiction and substitues the addictive experience one. Examination of the history points out the validity of psycho-sociological approach of addictions. Historical, quantitative and clinical data point out that addictive experience is impressed with socio-cultural contexts : it is the product of the meeting between individual and social uncertainties. The clinical approach privileges existential dimension and inner space. Questions of transgression, emptiness and illusionment in addictive experience are analysed and theorised. Literary works and myths supply the clinical thinking. In summation, it appears that addictive experience is not specifically or only self-destructive but also contains a life protection system : the symptom is also matter-of-fact.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 397 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-418
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15128

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1990PA070069
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.