L' oeuvre du phenix ou la quete de l'essentiel dans l'oeuvre d'henri michaux

par Vera Mihailovich-Dickman

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Marie-Claire Dumas.

Soutenue en 1990

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude tente de suivre l'oeuvre d'henri michaux dans sa quete de ce que l'auteur nomme "l'essentiel". La premiere partie de la these traite de la naissance d'un langage personnel des les premiers ecrits (1922-1927). La deuxieme partie se donne comme but de suivre l'evolution interieure de l'oeuvre. Le poete ayant passe par une periode a forte dominante de revolte melancolique (1927-1931), son premier voyage en asie lui offre une nouvelle facon d'aborder l'etre et l'imaginaire (1934-1954). L'experience de la mescaline le plonge dans un face a face lucide avec la folie et le paradis et l'enfer de son etre (19551968). Ceci provoque chez michaux le besoin d'exprimer de facon graphique, poetique et scientifique ses decouvertes sur le fonctionnement de l'esprit (1955-1984). Il connait vers la fin de sa vie une plus grande liberte d'experience vitale (1973-1984) ou il interroge le role social de l'artiste. Nous avons intitule notre etude l'oeuvre du phenix car chaque etape implique un renouveau par rapport a la precedente. Ce "laboratoire interieur" permet a henri michaux, a partir d'une blessure situee dans l'enfance et un desir de connaitre l"'essentiel", de transformer son experience de souffrance en aventure vitale porteur de sens. Par la pratique de l'ecriture et de la peinture, il arrive a se parcourir et a operer une analyse sur lui-meme qui est a la fois une conquete et un travail therapeutique. . .


  • Résumé

    This study attempts to trace the work of henri michaux in his quest for what he calls the "essential". Part i of the thesis deals with the coming into being of a personal voice as manifested through michaux's first writings (1922-1927). Part ii traces the spiritual development of his artistic endeavour. The 1927-1931 period reveals a strong melancholic and rebellious strain. In 1931 the poet's first jurney to asia affords him a new approach to being as well as to the power of the imagination which he particulary explores over the next 20 years. From 1955-1968, his drug experimentation, particulary that of mescaline, throws him into direct but lucid contact with madness, with the very paradise and hell of his own being. This provokes in him the need to express graphically, poetically and scientifically his discoveries as to the working of the mind. Towards the end of his life michaux's experience if one of non-conflictual, contemplative openness to the moment, which he lives to the full, as well as a questioning of the social validity of the path of the artist. The title of this thesis, "the work of the phoenix - the quest for the "essential" in henri michaux's work" - refers to each stage of the work being a preparation for the next. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Centre Doc Recherche (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.