Synthese d'une nouvelle anthracyclinone enantiomeriquement pure

par BRIGITTE DEGUIN

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Claude Monneret.

Soutenue en 1990

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les anthracyclines naturelles representent une classe importante d'antibiotiques antitumoraux. L'utilisation de ces medicaments dans le traitement du cancer chez l'homme est limitee, notamment par une cardiotoxicite cumulative. De ce fait, d'intenses efforts de recherche ont ete deployes et il existe, a l'heure actuelle, une vingtaine d'anthracyclines en developpement clinique ou preclinique. Les syntheses totales d'anthracyclinones, aglycones d'anthracyclines et surtout celles d'anthracyclinones chirales, revetent une extreme importance et, dans un second chapitre, le point sur les differentes voies d'acces connues est fait. Une anthracyclinone, la 9-desacetyl-4-demethoxy-8-hydroxy-9-methyl daunomycinone, enantiomeriquement pure, constitue la cible de notre travail. Pour cela, une premiere synthese est realisee, selon une approche ab+cd, par condensation d'un cyanophtalide avec une tetraline chirale, elle-meme preparee a partir de l'alpha-d-glucosaccharinolactone. La seconde synthese repose sur la condensation de la quinizarine, qui represente les cycles bcd, avec une chaine carbonee chirale (futur noyau a) issue de la meme lactone. C'est cette meme strategie, a+bcd, qui a permis de preparer ensuite l'analogue desoxygene en 7 de la meme aglycone, soit a partir de l'alpha-d-glucosaccharinolactone, soit a partir du d-glucose


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 142 REF

Où se trouve cette thèse ?