Caracterisation de nouvelles lignees hematopoietiques humaines presentant le phenotype de resistance multidrogue et leur utilisation pour l'etude de la selectivite de la p-glycoproteine

par MARIE-CHRISTINE CHEVALLIER-MULTON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Bernard Le Pecq.

Soutenue en 1990

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La resistance multidrogue aux drogues antineoplasiques est la cause principale des rechutes survenant lors des traitements de chimiotherapie antitumorale. Son etude necessite l'obtention de modeles sous la forme de lignees cellulaires presentant le phenotype de resistance multidrogue. Cette resistance est due a la surexpression d'une glycoproteine de haut poids moleculaire, la p-glycoproteine, dans les membranes des cellules resistantes. Le role de cette glycoproteine serait celui d'une pompe, necessitant une source d'energie, permettant d'ejecter de la cellule les molecules cytotoxiques. Nous avons etabli trois lignees hematopoietiques humaines resistantes, a partir des lignees cem et ramos, par selection progressive avec l'adriamycine ou la vinblastine. La caracterisation de leur phenotype de resistance pleiotropique nous a permis d'utiliser ces lignees pour: 1) l'obtention d'anticorps monoclonaux specifiques des cellules resistantes reconnaissant d'autres epitopes que la p-glycoproteine; 2) la localisation de l'epitope reconnu par l'anticorps monoclonal mrk16, reconnaissant la p-glycoproteine, sur la quatrieme boucle extracellulaire ce qui confirme localement la structure deduite de son profil d'hydrophobicite; 3) l'evaluation de la selectivite de la p-glycoproteine vis-a-vis des differents derives de la 9-hydroxy-ellipticine et de la 9-hydroxy-olivacine dans le but de comprendre le mecanisme de reconnaissance par cette glycoproteine d'une multitude d'agents cytostatiques differant par leurs structures chimiques ainsi que par leurs mecanismes d'action; 4) l'etude de leur tumorigenicite et de leur stade de differenciation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 514 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 1990 448
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.