Etude de la variabilite de l'expression des infections retrovirales humaines a virus de la leucemie a cellules t de l'adulte, type un et a virus de l'immunodeficience humaine, type un : de la sero-immunologie a la caracterisation moleculaire de sequences provirales

par Gérard Agius

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Daniel Zagury.

Soutenue en 1990

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La variabilite de l'expression de l'infection a human t-cell leukemia virus (htlv-i) a ete etudiee sur un ensemble de serums provenant de sujets d'origine geographique et de groupes a risque differents. Les profils sero-immunologiques (elisa, anti-p24, immunoblot) ont ete discutes avec ceux obtenus lors d'enquetes epidemiologiques. Les patients atteints de leucemies a cellules t avaient les reactivites les plus intenses et les profils les plus complets. Les toxicomanes presentaient des profils a reactivite p24 predominante et les sujets sains avaient la reactivite p19 la plus forte. Les serums americains et japonais etaient beaucoup plus reactifs que ceux des caraibes. Le profil sero-immunologique median etait plus reactif a mesure que l'age augmentait. Pour l'etude genomique (region de l'enveloppe) du virus de l'immunodeficience humaine (vih-1) sur des echantillons zairois, nous avons mis au point deux protocoles d'amplification genique suivi d'un protocole de stringences variables permettant la selection rapide de variants. Une estimation du degre de mauvais appariement du fragment etudie par rapport au fragment correspondant a la souche iiib a ete calcule relativement a la sonde bh10 (genome vih-1 entier). Clonage et sequencage effectues directement sur les fragments amplifies ont montre des variabilites comparables par rapport aux souches prototypes americaines. La region v3, situe dans une zone hypervariable de la gp120, avait une structure peptidique relativement bien conservee. Une representation bi-dimensionnelle (hydrophobic cluster analysis) de cette region revelait une relative conservation des residus cysteine et proline, et de nombreux residus glycine. Ces resultats suggerent l'enchainement d'un brin beta, d'un segment gpgr et d'une helice. Les variations observees dans ces structures ne semblent pas avoir de retentissement sur la structure generale de la boucle v3, connue pour etre un epitope immunodominant


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 274 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 1990 366
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.