Relations carbone-azote chez le mais : implication sur la photosynthese d'une alimentation nitrique limitante

par SAADI KHAMIS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Daniel Côme.

Soutenue en 1990

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des plantes de mais sont capables de produire en quantite maximale une biomasse de composition en azote reduit normale, sans accumuler no#3# dans leurs tissus. Comparees a celles-ci (temoins), des plantes dont la croissance est limitee par une tres faible disponibilite de no#3#, presentent une activite photosynthetique maximale diminuee mais une efficacite quantique inchangee. Aux fortes intensites lumineuses, les parametres de fluorescence indique que la dissipation non-radiative de l'energie lumineuse (qnp) est accrue et que la part de l'energie qui atteint le centre reactionnel du photosysteme (ps) ii (fv/fm) est reduite. Ceci permet a q#a (l'accepteur quinonique primaire du psii) de rester largement oxyde si bien que l'efficacite du psii (psii) n'est pas affectee. Une accumulation de zeaxanthine est associee a ce qui apparait comme une adaptation de l'appareil photosynthetique. A la suite d'une limitation menagee de la disponibilite en nitrate, la photosynthese reste de type c4 a enzyme malique nadp dependante. Cependant, les tailles des pools cellulaires de malate et d'aspartate sont fortement diminuees. Dans ces conditions, des experiences de charge au #1#4co#2 suivie de chasse au #1#2co#2 revelent que le turn-over de l'aspartate implique dans les processus photosynthetiques est accelere. Le turn-over du malate, compose majeur implique dans la photosynthese c4, n'est pas affecte. Les repercussions d'une carence en orthophosphate (pi) se decomposent en deux phases. Au cours de la premiere, la croissance se poursuit normalement mais des glucides s'accumulent dans les feuilles. La seconde correspond au ralentissement du developpement du vegetal et est associee a une diminution des teneurs en glucides. La distribution du carbone photoassimile montre que les effets d'une limitation en no#3# sur la photosynthese ne sont pas le resultat d'une simple interaction no#3#/pi qui se repe


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 354 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T Paris 6 1990 185
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.