Caracterisation des lipocortines presentes dans les cellules mononucleaires humaines. Etude du mecanisme et de la regulation de la secretion de la lipocortine i

par CHRISTINE COMERA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Paul R. Cohen.

Soutenue en 1990

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les cellules mononucleaires de sang humain contiennent cinq lipocortines: les lipocortines i, ii, v, p68 et une 36k qui est un fragment de la p68 et qui est essentiellement detectee dans les lymphocytes. La lipocortine iii est un constituant abondant des neutrophiles mais elle est absente des cellules mononucleaires. La proteine kinase c phosphoryle in vitro la lipocortine iii et tres faiblement la p68 mais pas la lipocortine v ni la 36k. La p68, comme les lipocortines i et ii, se lie a la f-actine in vitro, en presence de calcium mais les lipocortines iii, v et 36 k ne s'y fixent pas. Les lipocortines inhibent la phospholipase a#2 in vitro par un mecanisme indirect du a leur liaison aux phospholipides. Toutefois, les lipocortines iii, v et 36k inhibent la production d'acide arachidonique par des monocytes stimules par le ionophore a23187, suggerant qu'elles peuvent inhiber la phospholipase a#2 cellulaire depuis l'exterieur de la cellule. Parmi les cinq lipocortines presentes dans les cellules mononucleaires, la lipocortine i peut etre liberee dans le milieu extracellulaire. Cette liberation semble physiologique puisqu'elle peut etre rapide, n'est pas correlee a la lyse cellulaire et est inhibee par le nh#4cl. La secretion de la lipocortine i semble impliquer un mecanisme different de la voie classique de secretion, passant par le reticulum endoplasmique. En effet, elle est inhibee par le nh#4cl mais pas par la monensine alors que ces deux agents bloquent la voie classique de secretion par un mecanisme commun. La secretion de la lipocortine i peut etre induite par la dexamethasone (anti-inflammatoire) et par le lipopolysaccharide b (pro-inflammatoire) suggerant qu'elle pourrait agir dans le controle de la reaction inflammatoire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 212 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.