Pratiques, techniques, inégalités sociales : une approche sociologique de la contraception

par Hélène Brétin

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Louis-Vincent Thomas.

Soutenue en 1990

à Paris 5 .


  • Résumé

    L’utilisation du contraceptif injectable dans les sociétés du tiers monde a donné lieu à une polémique internationale. Il est peu en utilise en France et concerne des populations particulières : femmes en milieu psychiatrique, femmes d'origine étrangère, femmes dans des situations sociales précaires cette thèse étudie comment l'injectable se constitue comme révélateur d'inégalités sociales des femmes devant la contraception. La recherche associe des centres de planification en Seine-Saint-Denis. Des interviews de praticiens montrent la marginalité de l'injectable et des logiques de prescription qui a caractère social. Elles interrogent le rôle et le pouvoir médical dans la société française. Des récits de vie de femmes montrent les mécanismes qui amènent à utiliser cette technique et les autres méthodes (pilule et stérilet). Les résultats inscrits dans la logique de l'offre contraceptive et de la demande de contraception marquent le décalage entre une offre à caractère technique et une demande complexe. L’injectable est un compromis révélateur des inégalités sociales des femmes devant la contraception. Trois axes principaux les caractérisent : les rapports hommes femmes, les rapports de classes, les rapports nord sud. Au-delà des propositions concrètes modifiant les contextes de prescription de l'injectable, la perspective s'ouvre sur le rôle de la technique dans les choix faits au sein d'une société inégalitaire, sur la démédicalisation, sur les rapports hommes femmes et l'évolution de la sexualité en référence à la distinction plaisir procréation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (foliotation multiple [495] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 415-425

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales (Paris). Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1990PA05H064
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.