La guerre du mais : essai de reconstruction historique de la formation sociale tupi - guarani, quinzieme - seizieme siecles

par Noemi Diaz-Martinez

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Louis-Vincent Thomas.

Soutenue en 1990

à Paris 5 .


  • Résumé

    Si on essaye de se situer dans la perspective du materialisme historique et si un des raisonnements de son systeme neglige l'histoire des societes communistes "primitives", doit-on nier l'histoire de la modalite communiste tupi-guarani? pour repondre a cette question on peut oser une approche differente des conceptions de marx et engels et de l'histoire des tupi-guarani. Avant la "decouverte" de l'amerique, la formation sociale tupiguarani - a tendance egalitaire - se developpait sur la production de la guerre du mais et le nomadisme politique des paje. Mais cette modalite politico - guerriere comportait des inegalites: l'accumulation des femmes par l'appareil polygamique et l'anthropophagie, acte social d'accumulation et de consommation de la force de travail ou energie humaine de l'autre. C'est pourquoi la richesse est l'humain, qui est la valeur d'echange controlee par les dirigeants. Ils recoivent et donnent des femmes et des captifs. Ainsi, quand les conquerants arrivent, les tupi-guarani echangent ces valeurs contre les moyens revolutionnaires qu'ils estiment d'egale valeur car le principal moyen de production est l'energie humaine - force de travail accumulee inegalement. Et ces inegalites furent une des conditions qui permirent l'etablissement des conquerants.

  • Titre traduit

    The maiz war : historical reconstruction attempt of the tupi-guarani, fiftenth - sixtenth centuries


  • Résumé

    If one tries to place oneself in relation with historical materialism, and if one of the aspects of this argumentation system reglect the history of the communist "primitive" societies, should we deny the history of the communist mode of tupi-guarani? to answer this question one can try a different approach of marx and engels conceptions and of the history of tupi-guaranis. Before america's "discovery" the tupi-guarani social formation who used to be egalitarian was getting developped on the maiz war production and on the political nomadism of the pajes. However that political and warlikemode was made up with differences: the women who were accumulmated by polygamous machinery and, anthropophagy which was a social act of accumulating and of consumption of the working force or human energy of the other. Humain being is the wealth who has become the exchange value controled by leaders. The leaders receive and give women and captifs. The tupi-guarani then exchange these values, with the conquerors, for the revolutionary means that they consider as having the same value because the main mean of production is human energy: working force inequally accumulated. This differences were one of the conditions which enabled the conquerors' settlement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (486 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15143-<1,2>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA5.LETT.1990
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-174
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.