L'espace natal dans l'oeuvre de Colette

par Marie-Françoise Berthu-Courtivron

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Louis Forestier.

Soutenue en 1990

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans l'autobiographie colettienne, l'espace natal est l'enjeu d'une dynamique paradoxale: un mouvement de convergence orchestré par la mère qui ramène, par des appels incessants, tous les membres du monde natal vers le centre du repli; une réaction de divergence chez la fille qui tente la conquête des richesses extérieures. Au sortir du monde natal, les repères s'effacent: l'évasion définitive débouche sur une période d'errance, de va-et-vient successifs et circulaires, marqués par l'échec de la quête. Absente des premiers romans qui privilégient le cadre extérieur, la maison natale n'émerge que progressivement dans l'œuvre. A cette tentative d'enracinement s'ajoute une projection du mal-être sur d'autres types d'habitat, décrépit ou trop neuf. La maison maternelle - espace de toutes les harmonies - s'étoffe bientôt dans l'écriture; mais ses diverses configurations romanesques restent soumises à une unité onirique et stratégique. La priorité natale devient ainsi, dans les romans tardifs, le moteur de l'exclusion sentimentale et l'axe de la convergence retrouvée: en condamnant l'étranger cause de la désertion - l'auteur libère le retour unanime au monde natal.

  • Titre traduit

    The Native Space In The Work Of Colette


  • Résumé

    In colettes's autobiography, the birth place is the meeting-point of two opposite movements: one, converging, is directed by the mother who keeps calling back all the members of her household toward the center of the recess; the other one is diverging: the daughter escapes in the countryside to conquer the beauties for the world. When the daughter goes away for good, she loses all her landmarks and wanders in endless movements to and fro, never reaching fulfillment. Whereas the birth house is missing from colette's first novels dedicated to the outside environment, it slowly emerges in the work as an attempt to recapture the roots of life. Meanwhile, the mental uneasiness is projected on other types (tumble down or brand new) of houses. The re-creation of the mother house - a model for all harmonies expands in the writing; but its different shapes in fiction do not prevent a unity in dream and action. Thus the native urge governs the sentimental controversy in colette's late novels: the lover responsible for the desertion is excluded, which allows.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1992 par A.-G. Nizet à Paris

Espace, demeure, écriture : la maison natale dans l'oeuvre de Colette


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (880 f.)

Où se trouve cette thèse ?