Causalité et création : le continu et le discontinu dans l'oeuvre d'Henri Bergson

par Théoni Kapoyanni

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-François Marquet.

Soutenue en 1990

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'examen de la compatibilité entre les notions de continuité et de liberté s'avère nécessaire dans le cadre d'une recherche sur la notion de création dans la philosophie bergsonienne. L'idée de durée créatrice suggère une conception de l'être comme un arrachement continu a lui-même. On observe, chez Bergson, d'une part, une scission originelle du même en altérite (ou de l'un en multiplicité qualitative) et, d'autre part, l'altération de la réalité par l'intermédiaire d’un dédoublement opéré par l'intellect (qui correspond à sa transposition en une multiplicité quantitative). Entreprenant de définir les présupposés de la brusque apparition d'un discontinu fonctionnel (en tous points diffèrent d'un discontinu artificiel) dans la continuité du réel, on est conduit à la notion de force. La notion de création se détermine par rapport à deux types de continuité, diamétralement opposés : une continuité homogène unilinéaire, source de l'identique et du répétitif, et une continuité hétérogène profonde porteuse de discontinuités imprévisibles, perceptibles par intuition. Il convient donc d'établir une distinction entre une causalité logique ou mécanique et une causalité créatrice agissant comme une cause a-causale. Le réel en tant que devenir créateur épargne au discontinu un isolement stérile et préserve le continu d’une inéluctable nécessité. La notion de création suggère ainsi, chez Bergson, la progression du continu vers le discontinu et, à l'inverse, l'intégration du discontinu dans le continu.

  • Titre traduit

    Causality and Creation : the continuous and the discontinuous in the works of Henri Bergson


  • Résumé

    The examination of the compatibility between the notions of continuity and freedom proved to be necessary within the context of research into the notion of creation in the bergsonic philosophy. The idea of creative duration suggests a conception of the being as a continuous extraction of itself. In Bergson, one observes on the one hand an original scission of the same into an otherness (or of the one into a qualitative multiplicity), and, on the other hand, the alteration of reality through the medium of a division operated by the intellect (which corresponds to his transposition into a quantitative multiplicity). In undertaking to define the presuppositions of the sudden appearance of a functional discontinuity (in every aspect different from an artificial discontinuity) in the continuity of the real, we are led to the notion of force. The notion of creation is determined in relation to two types of continuity, diametrically opposed: an unilinear homogeneous continuity, source of the identical and the repetitive, and a deep heterogeneous continuity bearer of unforeseen di8scontinuities, perceptible by intuition. Therefore it is advisable to establish a distinction between a logical or mechanical causality and a creative causality acting as a no causal cause. The real as creative becoming save the discontinuous from a sterile isolation and safeguards the continuous from an ineluctable necessity. Thus, the notion of creation suggests, in Bergson’s philosophy, the progression of the continuous towards the discontinuous and, converse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (694 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1900
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-296
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14874-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA4.LETT.1990
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA4.LETT.1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.