La coordination en allemand

par Jean-François Marillier

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Paul Valentin.

Soutenue en 1990

à Paris 4 .


  • Résumé

    Notre propos est l'étude sémantique et syntaxique de la coordination en allemand contemporain, nous définissons la coordination comme une dénomination composée d'état(s) de choses, en accordant un importance particulière à la spécificité sémantique de la structure coordonnée, les divers operateurs de coordination sont classes à partir de deux critères : 1) opposition entre état de choses dénote simple ou compose, 2) coréférence ou non des propositions coordonnées, le croisement de ces deux critères permet de définir trois types de relations: 1) les structures disjonctives (oder) dénotent un état de choses simple, correspondant à l'un ou l'autre de choses dénotés par les propositions coordonnées, 2) les structures conjonctives (und, aber) dénotent un états de choses compose, constitue par la combinaison des états de choses individuelles dénotés par les propositions coordonnées, 3) les structures correctives (sondern) dénotent un état de choses simple, les propositions coordonnées étant coréférences : la première constitue une dénomination négative et la seconde une dénomination positive d'un même état de choses, l'interprétation de la coordination comme un calcul de valeur de vérité rend nécessaire de reconnaitre des valeurs de vérité spécifiques pour les propositions non assertives, ainsi que d'assimiler pour son interprétation sémantique la coordination de constituants de groupe syntaxique a une coordination de propositions.

  • Titre traduit

    The Coordination in German


  • Résumé

    The purpose of this research is the syntactic study of coordination in contemporary German, our concept of coordination is semantic. We define it as a device for building compound denominations of state(s) of things (facts) by insisting on the semantic specificity on the clause expressed by the coordinated structure. The various coordination operators are characterized with respect to two criteria : 1) the opposition between simple and complex facts, 2) the coreference of the coordinated clauses, the combination of those two criteria makes it possible to establish the existence of three types of coordination in German : 1) disjunctive structures (oder) denote a simple fact corresponding to either of the facts denoted in the constituent clauses since the coordinated clauses are not coreferent, 2) conjunctive (und, aber) denote a compound fact made up of the combination of the individual facts denoted by the constituent clauses. 3) corrective structures (sondern) denote a simple state of things since the constituent clauses are coreferent : the first one performs a negative denomination, the second one a positive denomination of the same fact, coordination can be interpreted as calculation on truth values, which makes it necessity to ascribe a specific truth value to the clauses contained in non-assertive utterances, finally, as regards its semantic interpretation the coordination of syntactic constituent must be reduced to coordination between clauses.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (957 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1794
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-365
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14735

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA4.LETT.1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.