La nouvelle au tournant du siècle en France, Italie, Japon, Russie et pays anglo-saxons : Maupassant, Verga, Mori Ogai, Akutagawa Ryonosuke, Tcheckhov et James

par Florence Goyet

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Pierre Brunel.

Soutenue en 1990

à Paris 4 .


  • Résumé

    L'étude de nouvelles extrêmement différentes montre une conception identique de la structure, des conditions matérielles de publication, et du rapport lecteur-personnage. I-structure : personnages exemplaires, rendus presque abstraits par un traitement qui en fait des prodiges dans leur catégorie (ch. 1), et les oppose violemment dans une structure antithétique (ch. 2). La "pointe" est la traduction dynamique de cette antithèse (ch. 4). Pour permettre l'adhésion immédiate du lecteur, la nouvelle s'appuie sur des représentations préexistantes (ch. 3). Nouvelles longues et non-narratives échappent parfois à ce type d'approche (ch. 5). II-rôle de la presse : l'analyse d'une quarantaine de périodiques montre que les personnages ne peuvent jamais appartenir au monde des lecteurs : la nouvelle est "exotique". III-le regard exotique : c'est que tous les moyens rhétoriques sont utilisés dans le texte court pour mettre le personnage à distance. Tous les procédés classiques de l'ironie (ch. 2 & 3), mais aussi le discours rapporté et le "patois" (ch. 4), les narrateurs et les "récepteurs" (ch. 5 & 6) sont utilisés pour rejeter le personnage dans une "autre planète" (Maupassant), et, le plus souvent, le disqualifier. La nouvelle est le genre monologique par excellence, ne permettant pas la confrontation de deux "voix" (Bakhtine) de même statut (ch. 7).

  • Titre traduit

    The Short story at the turn of the century in France, Italy, Japan, Russia and the US : Maupassant, Verga, Mori Ogai, Akutagawa Ryonosuke, Chekhov and Henry James


  • Résumé

    The study of a very wide range of very different stories shows that they share a common approach of structure, publishing conditions, and conception of their subject. Part I (structure): making of every element a paragon in its category (ch. 1), the short story uses them in an antithetic structure (ch. 2), which importance supersedes that of the characterization. "whip-ends" may dramatize such a tension (ch. 4). What allows the story to be short is that it relies heavily on readymade materials (ch. 3). Long stories and non-narrative stories may, however, escape such "laws" (ch. 5). Part II (publishing conditions) shows on forty-odd periodicals that the characters in the story could never belong to the readers' own world. "exotism" is the rule, even for realist or "naturalist" texts. Part III (the estranging look) shows this as being the result of conceiving the subject as "exotic". Close analysis of all rhetoric devices (with special discussion of the "free indirect speech" and "patois", plus the use of narrators and "reflectors" -ch4, 5 & 6) shows how they estrange the reader from the characters. The short story is a monological text: it never allows the confrontation of two equally valid "voices" (Bakhtine: ch. 7).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1728

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA4.LETT.1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.