Le ballet en France de 1929 à 1939 : l'Opéra et l'Opéra-Comique

par Florence Poudru

Thèse de doctorat en Sciences de l'art

Sous la direction de Germaine Prudhommeau.

Soutenue en 1990

à Paris 1 .


  • Résumé

    En sept chapitres, les composants des ballets sont abordés. L'analyse des livrets des créations est regroupée par thème : le folklore et la mythologie sont les sujets les plus fréquents. La musique est souvent écrite pour le ballet, mais certains chorégraphes préfèrent les musiques non composées pour la danse. En publiant son manifeste du chorégraphe, Lifar réfléchit sur ces deux arts : il applique ses idées dans Icare. De la conception à la réalisation, les décors et les costumes sont évoqués, sans oublier les aspects esthétiques, matériels et financiers. Quant aux chorégraphes, employés ou de passage avec une troupe, ils sont tous étudiés. Mais ni les ballets du répertoire, ni les œuvres empruntées aux russes ne sont oubliés. Le cursus des danseurs est analyse, de l'emploi le plus modeste au plus prestigieux (salaires, conditions sociales, carrières artistiques) ; on note l'arrivée de nombreux russes. Enfin, après l'administration, qui subit les crises financières de l'époque, nous avons tenté de mesurer l'accueil et la postérité des œuvres dansées au cours des années trente.

  • Titre traduit

    The ballet in France from 1929 to 1939 : the open and the Comic Opera


  • Résumé

    The components of ballets are approched in seven chapters. The analysis of creations record-book is gathered by themes. Folklore and mythology are different subjects but the most frequently exploited. Music is often writen for ballets, but among choregraphers, some of them prefer musics wich are not composed for dance ; in publishing his manifeste du choregraphe, lifar thinks about these two arts : he applies his own ideas in icare. From the conception to the achievement, secneries and costumes are called up, without forgetting aesthtic, marerial anf dinancial aspects. Neither ballets of the repertoire, nor creations taken from the russians, are not neglected. The cursus of dancers is elaborated from the most retiring situation to the most prestigious one (salaries, social conditions, artistic profession). We can note the arrival of several russian people. Finally, we have attempted to measure the reception and the posterity of dancing creations during the tirty's.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (895 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 861-875. Références bibliogr. Index. Table des illustrations

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 90 : 96
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-930
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15616-<1 À 4>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA1.LETT.1990
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/670
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.