La Grèce urbaine et rurale (1835-1875) : consommations et revenus

par Lydia Sapounakis-Dracakis

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Spyros I. Asdrachas.

Soutenue en 1990

à Paris 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'evolution et la structure des differents metiers, les niveaux effectifs des remunerations, et finalement la consommation quantitative et qualitative des diverses couches de la population grecque, permettent une interpretation du retard economique du pays au cours du siecle passe. La cause fondamentale du retard economique grec etait l'insuffisance quantitative et qualitative du capital accumule et de la main-d'oeuvre disponible. Pendant les quarante premieres annees de l'existence de l'etat grec, les remunerations du travail agricole etaient extremement elevees, parmi les plus hautes d'europe. Le systeme foncier, et la forte autoconsommation des paysans leur permettaient de survivre sans etre obliges de travailler comme ouvriers. Le manque de main-d'oeuvre dans les villes, comme dans les campagnes, entrainait la hausse des salaires. Les prix des aliments de base n'ont guere augmente. Les salaires reels des ouvriers correspondaient donc bien aux salaires nominaux. Mais ceux-ci augmenterent des le milieu du xixe siecle, surtout ceux des differentes categories des travailleurs qualifies apres 1870, lorsque la demande de main-d'oeuvre specialisee s'accrut rapidement. La novuelle bourgeoisie avait commence a avoir une conscience de classe, et decouvert qu'il etait de son interet de controler le marche du travail. Elle essaya de prendre en mains l'education de la classe ouvriere. Ainsi esperait elle s'assurer une main d'oeuvre qualifiee et peu couteuse, ce qui aurait aide l'industrie grecque a developper.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : xxx, 488 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 90 ! 75
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-184
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14906

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA1.LETT.1990
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/615 (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.