Tableau-fenetre. Fenetre-tableau

par NEVESER AKSOY

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de René Passeron.

Soutenue en 1990

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Soumise a des exigences contradictoires d'ouverture et de fermeture, la principale fonction de la fenetre est une fonction de passage. Quand on s'attache aux rapports entre les fenetres et l'art, la premiere idee qui vient a l'esprit est celle d'une fenetre ouverte qui laisse apercevoir un paysage exterieur. En general, les peintres ont tire de l'interet du sens de l'ouverture de la fenetre. Acceptant la fenetre comme une fermeture je la traite contre ses significations habituelles et traditionnelles. De plus en plus dans la realite quotidienne on rencontre des fenetres bouchees, obturees, murees. Ces fenetres aveuglees representent la perte de communication. Quand la fenetre est occultee d'etoffe ou bouchee de briques, la fenetre ne disparait pas, elle perd sa fonction, elle redevient pur objet, elle est element de resistence. Chacune de ces fenetres est un obstacle et une limite. Il n'y a pas d'au-dela. La fenetre devient ainsi lieu de separation. La fenetre "objet usage" se transforme en "objet emotion" pour provoquer un climat sentimental et symbolique. La representation des fenetres fermees symbolisent la claustration, l'angoisse, le mystere, l'enfermement. . . Dans mes tableaux l'ai voulu montrer que la fenetre n'est plus l'indice de la transparence, mais se dresse comme "tabula", obstacle infranchissable.


  • Résumé

    Generally painters have been interested in the sense of the open window. They have often shown of windows opening from the outside. Accepting the window as a closure, it treat it in a way that goes against its habitual and traditional significance. Sinse 1980, the shut window has been the main theme of my work. For a long time, houses awaiting to be demolished have made up a daily part of cityscapes. I am fascinated by delapidated buildings, by their state of abandon, their blocked windows and condemned doors that are to be knocked down by awaiting buldozers. When the windows blinded by their misery representa loss of communication. When the window is hidden by material, when it is garnished with bars or blocked with bricks, the window does not disappear : it loses its function and becomes a mere object again, an element of resistance. Each of these windows is an obstacle and a limit. There is no beyond. The window therefore becomes a place of separation. The window "as an object of use" is transformed into an "object of emotion" provoking a sentimental and symbolic response. The representation of shut windows symbolises confinement, imprisonment, anxiety, mystery, anguish, sadness, misery, enclosure.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/510
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.