Recherches sur les dimensions idéologiques du langage

par Jean-Paul Galibert

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Olivier Bloch.

Soutenue en 1990

à Paris 1 .


  • Résumé

    Avant que le marxisme n'insiste sur la socialité de l'idéologie et que la linguistique ne privilégie la formalité du langage, la rhétorique a recensé des jeux sociaux de formes : les figures. Si l'idéologie est la socialité des formes du langage, sa théorie est une reconstitution du langage. Ses éléments de base et leurs modes d'articulation, étudiés un a un, sont autant de "changeantes" des palpitations de limites formelles, à la fois instantanées et sociales. Un tableau général de leurs combinaisons possibles retrouve l'ensemble des figures recensées par la rhétorique. On peut alors étudier les enchainements de figures que sont les mots, locutions, phrases, puis les récits et les formations idéologiques complexes, et peut-être reconstituer sans transcendance des notions comme le sujet, les valeurs et la liberté.

  • Titre traduit

    Researches on the language's ideological dimensions


  • Résumé

    Before the marxism insists on the ideology's sociality, before the linguistic privileges the language's formality, the rhetoric has inventoried social plays of forms : the figures. If the ideology is the sociality of the language, its theory is a language's reconstitution. Its constitutive elements and their articulation's modes, all studied, are "changeances", palpitations of formal limits, instantaneous and social. A general table of their possible combinations rediscovers all the figures the rhetoric has inventoried. The, we can study those figures' enchainments, which are the words, the locutions, the phrases, then the narratives and the complexe ideological formations, and, perhaps, reconstitute without any transcendence notions as the person, the values, and the liberty.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (451 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 422-435. Index

Où se trouve cette thèse ?