Le problème politico-religieux chez Ibn Rochd : l'interprétation des textes religieux

par Asʿad Ǧumʿaẗ

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre Thillet.

Soutenue en 1990

à Paris 1 .


  • Résumé

    Peu de questions ont suscité, dans l'histoire de la philosophie islamique, autant de polémique : Ibn Rochd est-il nationaliste (entendez : opposé à la religion) ou bien fidéliste (entendez : opposé à la philosophie) ? Notre philosophe se déclare être les deux à la fois : philosophe et musulman. C'est que pour Ibn Rochd, comme pour toutes les sectes islamiques médiévales, le nationalisme ne comportait aucune connotation laïque. Procédant de la problématique "agl-nagl", le domine d'application du rationalisme en islam est, en premier lieu, l'interprétation des textes religieux. Seulement, du fait de l'imbrication du politique et du religieux en Islam, toute secte qui détient le monopole de l'interprétation des textes religieux s'arroge, par là-même, le monopole de l'exercice du pouvoir politique. D'où la dimension politico-religieuse du projet rochdien : le monopole de l'interprétation des textes religieux que profit des falasifa.

  • Titre traduit

    The political-religious problem in the works of Ibn Rochd : the interpretation of the religious texts


  • Résumé

    Very few questions have led to so much controversy in the history of the moslem philosophy as Ibn Rochd : is he rationalist (that is to say opposed to religion), or fidei defensor (that is to say opposed to philosophy) ? Our philosopher states that he is both : a philosopher and a moslem. We have to say that, for Ibn Rochd, as well as for all the medieval moslem sects, rationalism did not mean, in any way, laic. Following the problematic "agl-nagl", rationalism in islam and its application means interpreting the religious texts. However, because of the imbrication of the religious and political in islam, any sect which holds the monopole of the interpretation of the religious texts, assumes, thus, the right of exercising the political power to itself. Hence the political-religious dimension of the rochdian project : the monopole of the religious interpretation of the texts held by the philosophers (falasifa).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (243 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 224-239. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 90 : 53
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-289
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14914

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA1.LETT.1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.