Danseurs, acrobates et saltimbanques dans l'art du Moyen-Age : recherches sur les représentations ludiques, chorégraphiques et acrobatiques dans l'iconographie médiévale

par Catherine Ingrassia

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Léon Pressouyre.

Soutenue en 1990

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'iconographie de la danse du neuvieme au quinzieme siecle permet d'avoir une idee de l'evolution de la danse au moyen-age. Tout au long de cette periode, l'eglise a combattu et denigre la danse sans jamais arriver a la faire disparaitre des scenes de la vie medievale. Le jongleur est un artiste pluridisciplinaire ; montreur d'animaux, jongleur, prestidigitateur, acrobate, danseur, musicien, maitre a danser ou equilibriste. A la fin du moyen-age il laisse la place a de nouvelles sortes d'artistes. A partir du douzieme siecle, la carole apparait dans l'artet la litterature profane ; cette danse, dont on peut donner une definition approximative, disparait a la fin du moyen-age. Plusieurs autres danses apparaissent a la meme epoque. Au quinzieme siecle, les traites de danse permettent de decouvrir la basse-danse et son evolution dans ses caracteristiques choregraphiques et musicales. La moresque est une danse de spectacle, qui evolue rapidement et, bien qu'elle disparaisse a l'aube de la renaissance, sa thematique symbolique survivra dans de nombreuses danses populaires. La fin du moyen-age va lier la danse a deux concepts; la folie et la mort, dans divers poemes moraux tels que la danse macabre, la dance aux aveugles ou le narrenschiff


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (739 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 90 ! 1
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14642-<1 À 4>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA1.LETT.1990
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-284
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/486
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.