Le décor peint de Kalenic : étude iconographique

par Draginja Simić-Lazar

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Tania Velmans.

Soutenue en 1990

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'église serbe de Kalenic, qui date de la deuxième décennie du XVe siècle, est un des derniers témoignages importants de l'art byzantin. Elle a été édifiée et peinte une trentaine d'années avant la conquête du pays par les turcs. L'étude introductive sur l'histoire du monument montre que son nom actuel ne remonte qu'au XVIIIe siècle. La quasi-totalité des fresques, en partie détériorées, a pu être identifiée. Leur étude comparative avec celles de monuments contemporains et antérieurs a permis de retracer l'évolution de certains thèmes iconographiques et de dégager les influences qui se sont exercées sur la conception du décor de Kalenic, qui sont principalement celles de modèles constantinopolitains. Certaines particularités ont été relevées et notamment la représentation d'une image du christ de pitié, tout à fait inhabituelle au regard du dogme orthodoxe. Elles indiqueraient une volonté de sortir du cadre strict de la règle byzantine, sans doute sous l'inspiration des nouvelles tendances qui se profilaient en Occident.

  • Titre traduit

    Paintings in Kalenic : iconographical study


  • Résumé

    The Serbian church of Kalenic, built in the second decade of the 15th century, is one of the last important illustrations of the byzantine art, decorated about thirty years before the conquest of the country by the Turks. A historical introduction shows that the monument received his present name only during the 18th century. Almost all the frescoes, partly destroyed, have been identified. Their analysis and a comparative study of contemporary and earlier monuments reveal the evolution of the iconographic themes, and underline the various influences, mainly of the Constantinopolitan models, having inspired the decor's conception. Some unusual aspects are noted, such as the image of the man of sorrow, quite unexpected in the light of the orthodox dogma. They might indicace a desire to break away from the strict byzantine rule, possibly motivated by the new trends appearing in the west.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (III-645 f., 96 f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Références bibliogr. p.637-645.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 90 ! 26
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14660-<1 À 3>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA1.LETT.1990
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-333
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/617 (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.