Les armes aussi bien des milices locales que des contingents étrangers n'apportent aucune solution aux problèmes intérieurs du Liban de 1975 à 1986 : vers une solution fédérale de type onusien d'états typiquement ethniques

par Axel Rappolt

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Guy Pedroncini.

Soutenue en 1990

à Paris 1 .


  • Résumé

    Les enjeux du Liban sont multiples pour : les puissances régionales, les milices intérieures et les états occidentaux. Ils sont économiques, diplomatiques, géopolitiques, géostratégiques, historiques et militaires. L’afflux des armes sur le territoire tend à créer une guerre civile permanente dans le cadre de combats intercommunautaires et inter-milices. Aucune paix durable n'est obtenue par l'envoi de forces multinationales, nationales ou régionales. Une solution créant une fédération d'états ethniques libanais peut se concevoir avec l'aide de l'O. N. U.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Économica à Paris

Leclerc et l'Indochine : stratège militaire et génie politique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (299 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?