La genese de la societe civile liberale ( mandeville; smith; ferguson )

par CLAUDE GAUTIER

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Luc Ferry.

Soutenue en 1990

à Paris 1 .


  • Résumé

    L'analyse comparee des textes de trois auteurs (mandeville, smith, ferguson) permet de degager les contours d'une pensee individualiste qui ne s'inscrit pas directement dans la tradition de "l'homo oeconomicus". Une etude attentive de l'anthropologie de l'action individuelle chez ces auteurs permet de conclure a l'existence d'une "tradition de pensee" plus specifique que nous qualifions "d'individualisme non pur". Autrement dit, l'individu affecte d'un manque indepassable, a besoin de la societe. L'homme et la societe sont dans un r apport co-genetique. Les interactions entre l'individu et la societe permettent a cette ecole de rompre avec l'hypothese jusnaturaliste des deux etats. La societe civile doit aussi etre demarquee de la conception economique du marche. Elle n'est pas le marche meme si ce dernier est dans celle-la. Un second niveau de lecture concerne les premisses methodologiques a l'elaboration du concept de s. C la reference theori que est leibnitz (monadologie, theodicee). Il s'agissait de montrer comment pouvait se comprendre la formation du concep t de s. C a partir d'une transposition de quelques uns des principes de la theodicee. Transposition mais aussi changement s puisque la superposition de deux points de vue (celui de l'individu, celui de la totalite) allait donner naissance a u n nouveau discours : la sociologie. La justification de ce resultat passe notamment par une etude systematique des diffe rentes figures de "la main invisible".


  • Résumé

    The principal subject of this thesis is a comparison with three main authors of english age of enlightenment : bernard mandeville, adam smith, adam ferguson. Their thought is really different from what we usually call paradigm of homo deconomicus. The grounds of their conception of human being are special ideas on the structure of individual action. Those ideas are studied to understand what are purposes and forms of the action. It seems that human being needs - as an universal - soc iety to exist, to live. More exactly, society and individuals are in a mutual relation, a co-genetics relation. The prob lem is not to found, as a necessity, civil society on an hypothetic state of nature : human being implies society. This can be founded on an accurate analysis of what we call anthropology. Those ideas are studied to understand what are their logic and methodologic grounds. The original diagram - one of our h ypothesis is leibnitz (essais on theodicy). We try to proove that invisible hand is a transposition, a translation of so me of the principles of leibnitz metaphysic. But this translation delimits a new subject for the scientists : society. New subject, new kind of discourse : sociology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque de l'UFR de Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.