La mobilisation paysanne dans la coree contemporaine, 1920-1930

par NAM-HEE CHA

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Pierre Birnbaum.

Soutenue en 1990

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce qui differencie le mouvement paysan moderne du mouvement paysan traditionnel. C'est que, dans celui-la, le radicalisme paysan ne se developpe pas seulement par des conditions structurelles. Avec l'emergence de la societe moderne, c'est grace a l'ideologie et l'organisation que les paysans peuvent s'engager dans le mouvement moderne fonde sur une rupture decisive avec l'ordre etabli et conscient de la vision politique. Selon nos etudes sur la mobilisation paysanne dans la coree contemporaine, au cours du changement de la communaute rurale du a la penetration de l'economie capitaliste dans les campagnes, les paysans ne se revolterent pas autant qu'ils pouvaient profiter de l'occasion. En coree, les paysans moyens independants dans les regions du nord-est ou ils subirent peu d'influence de l'economie capitaliste etaient les plus susceptibles au mouvement revolutionnaire. En revanche, les paysans dans les regions ou l'agriculture commerciale se developpait, restaient dans des actions individuelles. Pour la premiere fois en coree, c'etait l'organisation communiste qui reussit a entrainer les paysans a s'engager dans une action collective politique.


  • Résumé

    What diffentiates the modern peasant movement from the traditional peasant movement is that, in the former, peasant radicalism does not develop only from structural conditions. With the emergence of the modern society, it is thanks to ideology, organization, and dedicated leaders that the peasant can be mobilized in the modern peasant movement which is aware of the political perspective and is against the established order. According to our study on the peasant mobilisation in contemporary korea. Peasants, in the course of change in the rural community due to the penetration of capitalist economy in the countryside, did not revolt as long as they could profit from the change. And, it was the independent middle peasants in the northeast area who were the most susceptible to the revolutionary movement. On the contrary, the peasans in the south where the commercial agriculture was developed, preferred to remain in an individual action or in moderate economic movements. For the first time in korea, it was the communist organization which could mobilize the peasants in a political collective action.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 312 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : D 90 ! 25
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/T90-106
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.