Parite de pouvoir d'achat et taux de change de reference

par Loukas Stemitsiotis

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bernard Lassudrie-Duchêne.

Soutenue en 1990

à Paris 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de cette rhese est la definition de taux de change d'equilibre macroeconomique de chaque pays, en tenant compte du caractere interdependant des economies. Nous examinons les taux qu'implique la parite de pouvoir d'achat et nous testons sa validite. Les resultats de nos calculs infirment cette theories, tant dans sa version absolue que dans sa version reltive. Nous essayons ensuite d'expliquer les ecarts par rapport a celle-ci a partir de relations de long terme et en prenant en consideration des variables structurelles des economies. Le taux de change reel s'avere une fonction positive du revenu reel par habitant, des productivites relatives entre secteurs, de la qualite de specialisation, et du taux d'epargne relatif. Nous proposons enfin deux methodes afin d'etablir des taux de change d'equilibre de moyen terme. La premiere methode se fonde sur le principe de repartition proportionnelle des desequilibres mondiaux entre pays. La seconde methode se refere a une situation d'equilibre de la balance exterieure des pays, qui est, elle meme, fonction des differentiels de croissance entre pays et des ecarts de competitiviteprix. Des taux de change calcules selon ces methodes sont susceptibles de servir de valeurs de reference dans le cadre d'un systeme de gestion des taux de change des grands pays industriels.

  • Titre traduit

    Purchasing power parity and exchange rate targets


  • Résumé

    The purpose of thisthesis is to define macroeconomic equilibrium exchange rates, given the interdependent nature of the industrial economies. First we consider the rates implied by the purchasing power parity theory and test its validity. Our results reject this theory in both its absolute and relative version. Second, we try to explain deviations from p. P. P. Using long-term relationships and taking into account structural variables of the economies. The real exchange rate is proved to be positively related to the level of real income per capita, to relative productivity, to tha quality of trade specialization, and to the relative saging rate. Third, we propose two models in order to establish medium-term equilibrium exchange rates. The first one is based on the principle of proportionnal distribution of world disequilibria between countries. The second one refers to a balanced trade account, which in turn is determined by differencies in growth rates and price competitiveness. Equilibrium exchange rates resulting from these models can be used as reference values in the framework of international management of the exchange rates of the major industrial countries.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1992 par Economica à Paris

Taux de change de référence et système monétaire international


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 306 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : E 90 ! 9
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1992 par Economica à Paris

Informations

  • Sous le titre : Taux de change de référence et système monétaire international
  • Dans la collection : Approfondissement de la connaissance économique
  • Détails : 1 vol. (XXIV-243 p.)
  • ISBN : 2-7178-2241-0
  • Annexes : Bibliogr. p. 221-234
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.