Le droit algérien entre créativité et mimétisme

par Noureddine Hamrouchi

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Robert Charvin.

Soutenue en 1990

à Nice .


  • Résumé

    L’étude présente s'est donnée pour cadre d'analyse de l'évolution du droit algérien - le mimétisme et la créativité -. Elle vise à travers le constat d'emprunt juridique à retrouver les causes et les motivations qui ont fait échec à l'importation d'un droit étranger. Elles sont de tous ordres et nécessitent de ne pas s'arrêter à l'aspect purement formaliste du droit. L’importation d'un droit est liée tout autant aux conditions de sa recevabilité par la société, de sa compréhension que du degré de sa malléabilité. C’est donc le contact de différents systèmes de droit et de la rencontre de l'ordre juridique - et quel que soit son origine - avec l'ordre social. C’est dans ce dernier qu'il est possible de relever les résistances après le constat d'inadéquation des régimes et institutions importes aux capacités et objectifs locaux. Le cas algérien est un exemple significatif pour le tiers monde dans le sens ou la question détermine un nombre considérable d'autres problèmes dès la prise de position à son égard ou la prise de conscience de son importance. Elle dépasse le cadre juridique et les blocages constatés dans celui-ci ne sont que les conséquences d'un problème plus vaste, celui des contacts de civilisations et des personnalités culturelles des sociétés dans la conjoncture du développement.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (390 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 343-369. Notes bibliographiques. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 90NICE0017bis

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.NICE.DR.1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.