Reactivite chimique du lamellaire feocl : possibilites et limites

par Bruno Bujoli

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de JEAN VILLIERAS.

Soutenue en 1990

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Parmi les oxyhalogenures de metaux de transition, l'oxychlorure ferrique lamellaire feocl est un materiau offrant une grande flexibilite dans le domaine des reactions chimiques en milieu heterogene. Diverses especes moleculaires peuvent y etre intercalees; par ailleurs il est possible d'intercaler par voie chimique du lithium, a concurrence d'un taux de 0,5, et d'effectuer ensuite l'echange de l'alcalin par un cation tel que fe#2#+. D'autre part, la labilite des atomes de chlore orientes vers l'espace intercouche permet de mettre en uvre des reactions de greffage topotactiques, a rapprocher des reactions de substitution nucleophile rencontrees en chimie organique. Cette chimie d'intercalation et de greffage se caracterise par la conservation du double feuillet fer-oxygene de la phase d'accueil. Cependant, des nucleophiles tres reactifs, et en particulier les acides phosphoniques, vont jusqu'a attaquer cette structure covalente pour conduire a des structures proches de celle du phosphate de zirconium, -zrp


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 68 f
  • Annexes : 54 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 90 NANT 2029
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.