Etre, temps, sujet, leur fondement dans le champ philosophique et dans la clinique psychanalytique

par Bernard Salignon

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Gouhier.

Soutenue en 1990

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Cette thèse est un questionnement sur les fondements ontologiques et analytiques des rapports du sujet au temps. Elle trouve sa matière dans le mythe grec qui propose une véritable structure symbolique qui ordonne l'être au temps. Ensuite elle porte un regard sur les grands textes philosophiques qui dans un dialogue à distance problématique l'essence de ce rapport. Nous traverserons les écrits de Platon, Leibniz, Kant, Nietzsche et Heidegger afin de construire notre raisonnement. Dans une troisième partie nous centrons notre propos sur les apports de Freud concernant le sujet de l'inconscient et son accès à la temporalité nous montrons aussi comment dans les psychoses "archaïques" il y a destruction partielle ou totale du rapport du sujet au temps. Tout au long de ce travail, ce ne sont pas uniquement les concepts : temps, être, sujet, qui sont analysés mais plutôt la formation de la dynamique qui a fonde l'entrée du sujet dans la temporalité. Il convient de dire que l'accès de l'être humain au temps est symbolique de sa finitude et de son ouverture à la transcendance. Le retour à Parménide en dernière partie montre comment des la naissance de la philosophie l'être s'accomplit dans une présence au temps du monde et des choses.

  • Titre traduit

    Being, time, subject, their ground in the philosophy and in the psychoanalysis


  • Résumé

    This thesis is a questioning on the analytical and ontological relations between subject and time. Its material is provided by Greek myth which offers a genuine symbolic structure that orders being according to time. Next it examines the major philosophical texts whose distant dialogue articulates the problematic nature of this relation. We proceed through the writings of Platon, Leibnitz, Kant, Nietzsche and Heidegger in order to build up our own theory. In a third part our discussion is focused on Freud’s contribution to the theory of the subject of the unconscious and its access to temporality. We also evidence how in archaic psychoses there is a partial or a complete destruction of this relation between time and subject. Throughout our study we do not merely analyze the concepts of time, being and subject as we tend rather to concentrate on the emergence of the dynamics on which the access of the subject to temporality is founded. It would be quite appropriate here to point out that the access of the human being to time symbolizes his incompleteness and his accessibility to transcendence. The return to Parmenides in the last part shows how as early as the birth of philosophy being emerges through its presence to the time of the world and things.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (903 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 90/21
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.