Modélisation, identification et régulation d'un sécheur de schlamms de charbon

par Philippe Morganti

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de José Ragot.

Soutenue en 1990

à Nancy 1 .


  • Résumé

    L'amélioration du contrôle automatisé du séchage des schlamms de charbon, à la centrale Emile Huchet de Carling, nécessite de connaître en continu la teneur en humidité du produit en sortie du sécheur. La nature du produit (corps noir, colmatant) et les importantes variations de sa composition (granulométrie, teneur en cendre, impureté) ne permettant pas d'utiliser les techniques connues de mesure en continu de l'humidité. Après la description de l'installation, une synthèse de la théorie descriptive du processus de séchage par convection dans les sécheurs à tambour rotatif est exposée. Un modèle de connaissance du sécheur étant complexe et inexploitable dans le système de régulation existant de l'instrumentation étant insuffisante pour en permettre une étude expérimentale, une recherche d'un modèle de type boite noire est décidée. A partir d'une première série de campagnes de mesures, un modèle statique linéaire identifié par la méthode des moindres carrés à partir de points de fonctionnement permanents fournit une estimation du taux d'humidité sur une place de 2 à 15% très satisfaisante. Une structure de modèle dynamique linéaire est identifiée avec les méthodes PEM (Predictor Error Method) et MCA (Moindres Carrés Alternés). Seul le modèle identifié par la méthode MCA fournit une estimation aussi satisfaisante que le modèle statique simulé sur les données des campagnes de mesures avec les périodes de fonctionnement transitoire. Après une importante phase de validation hors ligne, puis en ligne du modèle statique, celui-ci est intégré dans le système de régulation

  • Titre traduit

    Modelling, identification and schlamms coal dryer control


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (177 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 169-177

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : SC N1990 397
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.