Etude du transfert de matière à l'interface gaz-liquide par chimiluminescence

par Martine Grandclaudon

Thèse de doctorat en Génie des procédés

Sous la direction de Noël Midoux.

Soutenue en 1990

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .

Le président du jury était Daniel-Joseph Lougnot.


  • Résumé

    Nous nous sommes proposés d'utiliser une réaction de chimiluminescence afin d'étudier le transfert de matière dans des réacteurs gaz-liquide. Nous avons choisi trois appareils qui sont: le réacteur à film laminaire tombant cylindrique, le réacteur à jet laminaire et une colonne à bulles de type gazosiphon. La réaction de chimiluminescence est l'oxydation du luminol par l'oxygène singulet produit par action du chlore sur le peroxyde d'hydrogène en milieu basique. L’analyse de la lumière émise permet l'étude du transfert de matière. Pour le film et le jet, l'intensité de la lumière est proportionnelle au coefficient de transfert de matière cote liquide; dans la colonne à bulles, le transfert est limité par la consommation du luminol. La chimiluminescence a aussi été utilisée pour étudier le mélange dans un réacteur à jets liquides

  • Titre traduit

    Study of mass transfer in gas-liquid reactors by luminol chemiluminescence


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 139-148. Résumé en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1990 GRANDCLAUDON M.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.