Sur l'holonomie des variétés lorentziennes

par Aziz Ikemakhen

Thèse de doctorat en Sciences et techniques communes

Sous la direction de Lionel Bérard Bergery.

Soutenue en 1990

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Dans ce travail, on étudie les groupes d'holonomie restreints des variétés lorentziennes, dans le cas où ils sont strictement faiblement irréductibles, c'est-à-dire où ils laissent invariant un sous-espace isotrope mais où ils ne laissent invariant aucun sous-espace propre non dégénéré. Pour ces groupes, les résultats classiques de G. De Rham, H. Wu et M. Berger ne s'appliquent pas. On commence par classifier tous les sous-groupes connexes de SO(N,1) qui sont strictement faiblement irréductibles. On étudie ensuite s'ils peuvent être représentables, c'est-à-dire être effectivement le groupe d'holonomie d'une variété lorentzienne explicite. On résout ce problème en dimension 5 et on donne des exemples et des contre-exemples en dimension supérieure

  • Titre traduit

    Holonomy of lorentz manifolds


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (75 p.)
  • Annexes : Bibliogr . p. 74-75

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : SC N1990 30
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.