Potabilisation d'une eau de surface par filtration tangentielle sur membranes minérales : étude de traitements physico-chimiques associés

par Catherine Moulin

Thèse de doctorat en Énergétique

Sous la direction de Michel Rumeau.

Soutenue en 1990

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Notre travail s'inscrit dans le cadre de l'optimisation de l'utilisation de membranes minerales de micro- et d'ultrafiltration pour potabiliser les eaux de surface. Plusieurs procedes, couramment employes dans le traitement de l'eau, ont ete etudies en couplage avec la micro- et l'ultrafiltration tangentielle. Ces procedes sont des procedes essentiellement chimiques qui visent tous a reduire l'effet colmatant de la matrice organique des eaux: la coagulation-floculation, l'oxydation a l'ozone et l'adsorption sur charbon actif en poudre. La regeneration chimique des membranes minerales a l'aide de differents reactifs et plus particulierement a l'aide d'ozone a aussi ete etudiee. De l'ensemble des resultats obtenus, on retiendra que l'utilisation d'ozone au cours des cycles de filtration ou des cycles de nettoyage des membranes minerales de microfiltration offre des performances particulierement interessantes qui devraient favoriser l'extension de cette technique dans le traitement de l'eau

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [5] f., 164, [29] p
  • Annexes : Bibliogr.: [14] f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 90.MON-295
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.