Ciblage cellulaire à l'aide de vecteurs rétroviraux et étude du contrôle de la translocation nucléaire de la protéine codée par l'oncogène fos

par Pierre Roux

Thèse de doctorat en Biochimie. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Marc Piechaczyk.

Soutenue en 1990

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons pu montrer que le ciblage cellulaire in vitro a l'aide de vecteurs retroviraux recombinants etait possible en utilisant une methode de pontage entre le virus et sa cible. Cette technique nous a permis d'infecter par des retrovirus murins ecotropes, certains types de cellules humaines normalement non infectables par ce type de virus. Dans un second temps, le clonage et la caracterisation d'un adnc fos humain nous ont permis de mettre en evidence que la translocation nucleaire de la proteine codee par le proto-oncogene c-fos est un mecanisme hautement regule par des facteurs extra-cellulaires. La perte de ce controle par les homologues viraux de c-fos constitue une nouvelle contribution potentielle a l'activite oncogene des proteines v-fos

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 74, [42] f., [20] f. de pl
  • Annexes : Notes bibliogr., bibliogr. f. 58-72. Liste de publ. de l'auteur f. 73-74

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 90.MON-003
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.