Systèmes biologiques pour l'épuration des métaux dans les effluents industriels

par Véronique Tharreau

Thèse de doctorat en Toxicologie

Sous la direction de Paule Vasseur.

Soutenue en 1990

à Metz .


  • Résumé

    Ce travail concerne l'épuration des effluents hydriques chargés en cadmium et en chrome. Nous nous sommes intéressés aux techniques de fixation sur support réalisées à l'aide de biosorbants (micro-algues) ou d'adsorbants d'origine biologique (chitine, kératine, osséine. . . ). Les performances de ces supports ont été évaluées et comparées lors d'essais réalisés en batch, puis en continu pour les plus efficaces (en vue d'une étude ultérieure de l'applicabilité de tels systèmes a plus grande échelle), avec des solutions synthétiques de cadmium ou de chrome (de 3 à 500 mg/l). Les essais de fixation en continu du cadmium (cdii) ont montré que les capacités de fixation (c. F. En mg métal par g support (poids sec)) pouvaient atteindre 12 à 60 mgcd/g pour les algues chlorella vulgaris, 28 mgcd/g pour l'osséine ayant subi un traitement à la chaux, et 6 mgcd/g pour les kératines moins efficaces. Des réponses similaires entre cations métalliques cd++ et cr+++ avaient été enregistrées lors des premiers essais en batch avec les adsorbants. Des essais réalisés en continu ont montré que l'osséine acide était capable de fixer des anions métalliques tels les chromates ou dichromates (c. F. =5 mgcr(vi)/g). Les mécanismes de fixation des cations ou des anions sur les deux types d'osséine (chaulée ou acide) ont été étudiés en modifiant certains groupements terminaux des acides aminés du support. La nature des liaisons entre métal et osséine serait de type faible (ionique ou électrostatique)

  • Titre traduit

    Removal of metallic ions from industrial effluents using biological processes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164-[9] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 150-164

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1990METZ023S
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.