Une descente aux enfers plurielle : sylvie et aurelia de gerard de nerval. essai sur l'imaginaire nervalien

par BOUCHTA DAIR

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Roger Bellet.

Soutenue en 1990

à Lyon 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre demarche consiste a explorer l'imaginaire nervalien dans sylvie et aurelia, voir comment la dialectique separation fusion structure ce programme narratif et le caracterise comme un parcours initiatique. L'enfer de la folie est vecu sous le signe de la separation : les reves cauchemardesques ; le double , ravisseur de la femme aimee ; celle-ci est perdue pour le heros tragique. Cette thematique alimente une ecriture problematique. Le purgatoire est l'espace d'une errance. Le heros doit sacrifier l'ideal de son egoisme a travers une serie d'epreuves. Et c'est l'imaginaire qui offre au sujet (le heros) les jalons de sa victoire : les visions deviennent redemptrices ; le double se transforme en un frere, intercesseur aupres de l'aimee. Celle-ci rachete le sujet en s'offrant a son desir. Cette thematique se refere a une ecriture de maitrise : le discours sur la folie integre dans sa sphere celui de la folie tout en le depassant grace au procede de la transgression. L'angoisse existentielle devient une essence esthetique techniquement maitrisee. La mort est enfin euphemisee grace a l'alternative imaginaire. Une neo-realite chasse le tragique inherent a la folie. L'artiste (gerard de nerval) rachete l'homme (gerard labrunie). L'oeuvre poetique reussit a eterniser l'experience de l'homme.


  • Résumé

    Our approach consists in examining the nervalian imaginary in sylvie and aurelia, seeing how the dialectif separation fusion structures this narrative program and the character as an initiatory journey. The hell of madness is lived under the sign of the separation : the nightmarish dreams ; the double ; the kidnapper of the beloved woman ; the latter is lost for the tragic hero. This theme nourrishes a problematic writing. The purgatory is the space of roaming. The hero must sacrifice the ideal of his egoisme throughout a serie of tests. And it is the imaginary which offers to the subject (the hero) the ranging-poles of his victory : the visions become redemptive ; the double is transformed into a brother, intercessor close to the beloved. The latter repurchases the subject in offering (revealing) to him her desire. This theme refers to a writing of self-possession : the discourse about the madness integrates into its sphere that of the lunacy all in going beyond it thanks to the process of transgression. The existential anguish becomes an esthetic essence artistically mastered. Death, in the end, is euphemized thanks to the imaginary alternative. A new reality drives the tragic inherent into madness. The artist (gerard de nerval) repurchases the man (gerard labrunie). The poetical work succeeds in eternalizing the experience of the man.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.