L'amour et la mort dans les romans de thomas hardy (1840-1928)

par BRIGITTE HERVOCHE BERTHO

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de PIERRE VEYRIRAS.

Soutenue en 1990

à Lyon 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans les romans de hardy, la collusion de l'amour et de la mort se traduit par une esthetique de l'eros cruel revelatrice d'un dualisme psychique et d'une dissociation victorienne du corps et de l'esprit et par une esthetique de l'agape genereuse qui, pour paraitre moins mortifere qu'eros, n'en est pas moins une esthetique du sacrifice de soi dont hardy raille le caractere souvent fatal et vain en parodiant les mythes de la chute et de la crucifixion. La complementarite de ces deux esthetiques s'inscrit dans un trajet initiatique douloureux qui, plus qu'une simple apologie du retour a l'ordre compromis par les exces d'eros et plus qu'une simple soumission a l'ethique et aux conventions litteraires victoriennes du "happy ending", est une tentative sincere de reconciliation de l'eros paien et de l'agape chretienne, une adhesion au bonheur conjugal, une victoire -meme temporaire- de l'amour sur la mort. En quete du sens a donner a l'amour et a la mort, hardy adopte une strategie du defi, de l'ecart, irreve- rencieuse mais liberation, en parodiant le mythe de l'androgyne et le mythe courtois. Demythifiant ainsi le desir de fusion androgyne, la quete erotique de la transcendance et la divinisation de l'aime -qui aboutissent inevitablement a l'echec et masquent un secret desir de mort, hardy met en doute la dimension mystique et metaphysique de l'amour.


  • Résumé

    In hardy's novels the collusion of love and death is revealed by the cruelty of pagan love (eros), which hides the dualism of human psyche and the victorian split of body and spirit, and by christian love itself (agape) - though generous and apparently less deadly than eros- that implies self-sacrifice whose fatal character hardy denounces in his parody of the myths of the fall and crucifixion. The complmentarity of eros and agape is expressed in a painful initiation which goes beyond a mere praise of the return to an order compromised by the excesses of eros and beyond a mere submission to victorian ethics and the victorian literary conventions of "happy ending". It is a sincere attempt at reconciliation of pagan love and christian love, the expression of hardy's faith in a happy marriage and also a victory -even temporary- of love over death. Looking for a meaning to give to love and death, hardy adopts a stategy of challenge and freedom as he chooses to swerve from the myths of the androgyne and arthurian romance. His demythification of the desire for androgynous fusion, of the quest for erotic transcendence and of the divinisation of the loved one -which result in failure and hide a secret desire for death- is a questioning of any mythical or metaphysical dimension of love whatsoever.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.