Contribution à l'étude de l'implantation d'ions (Ti, C, N, Ni) dans le fer et dans des aciers (M2, 304L)

par Moulay Ali El Khakani

Thèse de doctorat en Sciences. Physique nucléaire et atomique et applications

Sous la direction de Gilbert Marest.

Soutenue en 1990

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Gilbert Marest.


  • Résumé

    La premiere partie de ce travail est consacree a l'etude de l'implantation de titane (ti) et de (ti+c) dans le fer et dans l'acier m2. Parallelement a l'optimisation des conditions d'implantation, la caracterisation des couches implantees utilisant les methodes nucleaires d'analyse nrs, rbs, nbs et cems a ete realisee. La simulation des distributions des ions implantes a fortes fluences et l'estimation des rendements de pulverisation ont ete faites a l'aide des codes de calcul trimdyn et collis, versions du code trim que nous avons adaptees. Grace a des experiences de marquage isotopique sur l'isotope #4#8ti un modele base sur le mixage par recul primaire est propose. L'analyse du carbone et de l'oxygene incorpores en surface pendant l'implantation montre un phenomene de competition entre ces deux elements dont nous proposons une interpretation. La spectroscopie mossbauer (cems) a montre que l'implantation de ti ou (ti+c) dans l'acier m2 produit entre autre, une phase amorphe a-fe-ti-c. Une reduction du coefficient de frottement et de l'usure de la surface implantee est mise en evidence par des tests de type bille-disque et petits debattements. Dans la seconde partie, le comportement thermique de l'acier 304l implante en azote ou en carbone a ete etudie. La stabilite des phases carbures et nitrures et leur dissolution partielle en phases martensitiques ont ete observees a la temperature de recuit de 360c. Enfin, l'implantation du #6#4ni dans des films minces de #5#7fe dans le but de former des alliages invar fe-ni a ete etudiee en associant les techniques rbs et cems. Des phases qui pourraient etre attribuees a des alliages invar ont ete detectees. Dans le cas du mixage de bicouches ni-fe par des ions ar ou kr, nous avons mis en evidence, a l'aide de la reaction resonnante #5#8ni(p,)#5#9cu, une efficacite de mixage plus importante pour les ions kr que pour les ions ar

  • Titre traduit

    Contribution to the study of (ti, c, n, ni) ion implantation into iron and into (m2 and 304l) aisi steels


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple [circa 220 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [13] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.