Empoisonnement par des thiocomposés de catalyseurs supportés à base de nickel : approche magnétique et catalytique

par João Batista Baumgartner

Thèse de doctorat en Sciences. Cinétique chimique et catalyse

Sous la direction de Michelle Guenin.

Soutenue en 1990

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Michelle Guenin.


  • Résumé

    Sur des particules de nickel, de taille voisine de 4nm, de repartition de taille homogene, supportees sur sio#2, la methode d'extraction de weiss a permis de construire des isothermes magnetiques d'adsorption de thiomolecules. Ces isothermes permettent de calculer n, le nombre d'atomes de nickel demagnetises par molecule adsorbee. Lorsque les molecules sont totalement dissociees (h#2s, cs#2), un modele d'adsorption est possible; ce nest pas le cas pour des molecules dissociees partiellement. Alors que l'hydrogenation du butadiene, tres rapide sur ni propre, produit surtout du butene-1, elle conduit principalement a l'obtention de butenes-2, apres empoisonnement par le soufre. Dans ce cas les catalyseurs sont inactifs en l'absence d'une reactivation a temperature superieure a 300#oc. Ce traitement thermique ne permet pas de distinguer des differences de comportement des divers thiocomposes. L'empoisonnement du nickel, par addition successive de petites quantites de thiocompose, a permis de mesurer une toxicite initiale dans l'hydrogenation du benzene. Ce parametre et n sont de meme ordre de grandeur si l'adsorbat et le thiophene, le thiophenol, le dimethyldisulfure ou le sulfure de carbone. Ce n'est pas le cas pour s#2h ou cos. Dans ce cas, la forte toxicite notee pourrait etre due a la mobilite de h ou co autour de l'atome de s libere par l'adsorption, mobilite limitant les possibilites de nouvelle adsorption dans la zone balayee

  • Titre traduit

    Poisoning of supported ni catalysts by thiocompounds: catalytic and magnetic approach


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (210 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [14] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.