Comportement électrochimique de l'électrode de niobium en milieux acides et applications à la déposition électrolytique de métaux

par Mustapha Zertoubi

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Olivier Vittori.

Soutenue en 1990

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L'electrode de niobium est etudiee dans les acides chlorydrique, sulfurique, perchlorique et nitrique. La reduction du proton montre un net changement de pente des droites de tafel a un potentiel d'environ 0,7 v/ecs. Les courbes cote anodique montrent l'influence de la couche d'oxyde dont le comportement est similaire a celui d'une diode. Le depot electrolytique du bismuth en milieu perchlorique conduit a une poudre de bismuth. Dans l'acide chlorhydrique l'oxychlorure est codepose avec le metal. Les analyses par diffraction x ont confirme ces observations. Le cuivre et l'argent sont egalement etudies. Seule la reduction peut etre consideree comme reversible, vu la forme des pics, mais une oxidation tres faible est observee lors du balayage anodique. L'examen de la croissance de la couche d'oxyde est effectuee par mesure d'impedance. La capacite de la couche croit avec le temps mais atteint une valeur limite. Ainsi le niobium est un metal attractif a cause de sa tres bonne resistance a la corrosion, et parce qu'il permet aussi de deposer par voie electrochimique des metaux dissous dans les effluents, meme tres corrosifs


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (145 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [8] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.