Symbiose fixatrice d'azote aulne-frankia : essai de caractérisation des individus d'Alnus glutinosa (L.) Gaertn. (Betulaceae) par les aglycones flavoniques excrétés à la surface des feuilles : rôle de la plante-hôte dans le choix du partenaire microbien

par Cécile Daniere

Thèse de doctorat en Sciences. Ecologie microbienne

Sous la direction de André Moiroud.

Soutenue en 1990

à Lyon 1 .

Le jury était composé de André Moiroud.


  • Résumé

    Pour mieux determiner la part de chacun des deux partenaires dans l'efficience de la symbiose il est essentiel de reconnaitre les individus d'alnus glutinosa et les souches de frankia. Une methode analytique simple et rapide de differenciation des invidus d'aulne basee sur l'etablissement de profils flavoniques, en ccm, a partir des aglycones flavoniques exsudes a la surface de leurs feuilles, a ete developpee, 23 aglycones flavoniques (des flavones, flavonols et methyl-3-flavonols) ont ete detectes parmi les plants etudies (environ 1500). Les facteurs environnementaux ou biologiques n'affectent en rien la composition des profils flavoniques individuels. Le profil flavonique des specimens issus de multiplication vegetative (boutures, greffes, culture in vitro) est identique a celui de leur pied-mere. Les individus sauvages presentent, eux, des empreintes flavoniques d'une grande diversite, sans aucune relation avec un parametre accessible. Les plants issus de graines recoltees sur des arbres differents, un meme arbre ou un meme strobile, cultives en conditions controlees, presentent aussi une importante diversite dans la composition de leur profil liee a leur mode reproductif allogame strict. La composition du melange flavonique parait etre une caracteristique propre de l'individu, donc sous controle genetique. Ainsi l'etablissement des profils flavoniques peut etre considere comme un moyen de differenciation sur. La comparaison des souches de frankia isolees du systeme racinaire de genotypes d'alnus glutinosa (profil flavonique different) cultives simultanement sur le meme sol montre que: un meme genotype possede des actinorhizes formees par diverses souches de frankia; plusieurs genotypes peuvent avoir en commun les memes types de souches et presenter cependant une productivite differente; la plante-hote ne semble pas effectuer de choix parmi la population tellurique de frankia. Les diffe


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (117 f-[4] f. de pl..)
  • Annexes : Bibliogr. f. 82-90

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.