Contribution à l'étude des interactions entre protozoaires et microflore du sol : effet d'une amibe bactériophage Acanthamoeba catellanii sur le métabolisme de Pseudomonas fluorescents

par Pascale Levrat

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Geneviève Faurie.

Soutenue en 1990

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Geneviève Faurie.


  • Résumé

    Afin d'etudier l'influence des amibes sur le metabolisme bacterien, nous avons choisi le modele acanthamoeba castellanii, amibe bacteriophage, et pseudomonas fluorescents, bacteries productrices de siderophores sous forme de pigment jaune fluorescent facilement dosable par spectrophotometrie. Les etudes effectuees en milieu liquide, milieu b de king dilue au 1/10eme, montrent une augmentation de la synthese de siderophores par pseudomonas en presence d'amibes quand les conditions de culture sont favorables a une croissance elevee et rapide des amibes (ph neutre, temperature de 25c). L'hypothese de la production de substances stimulantes par les amibes a ete retenue et pour la verifier l'effet de filtrats acellulaires de cultures monoxeniques d'amibes a ete teste sur des cultures pures de pseudomonas. Les filtrats apportes a faible dose (2 a 5%) ont permis une stimulation importante de la synthese de siderophores par pseudomonas ainsi qu'une augmentation de l'ammonification et de la production de c02 par les cultures bacteriennes. Ces modifications metaboliques des bacteries ne sont pas liees a des modifications de la croissance bacterienne. Les amibes produisent donc des substances capables de stimuler le metabolisme bacterien en particulier la production de pigment par pseudomonas. Ces composes semblent conduire a la stimulation du metabolisme cellulaire dans son ensemble. Les pseudomonas fluorescents sont des bacteries antagonistes de fusarium oxysporum, agent de la fusariose vasculaire chez de nombreuses plantes cultivees. Les amibes ou les filtrats de cultures d'amibes apportes avec ces bacteries sont capables de reduire la croissance du champignon en sol desinfecte et la germination de ses spores en milieu liquide. Il semble donc possible que les amibes, en stimulant le metabolisme des bacteries antagonistes, puissent permettre une lutte biologique plus efficace contre la fusariose vasculaire


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (115 f.-[2] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 107-114

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.