Les Ostracodes du bassin de Waitemata (miocène inférieur) de la région d'Auckland (Nouvelle-Zélande) : systématique, paléoécologie, paléogéographie

par Bruno Milhau

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre

Sous la direction de Jean-Pierre Laveine.

Soutenue en 1990

à Lille 1 .


  • Résumé

    Le bassin de Waitemata (miocène inférieur) de la région d'Auckland (Nouvelle-Zélande) comprend des dépôts de base autochtones (Sous-groupe de Kawau) et une série turbiditique (Sous-groupe de Warkworth) dans laquelle deux bancs microfossilifères sont décrits pour la première fois (bancs de Herrings et de Opou). L'ostracofaune récoltée est diversifiée : 180 espèces sont décrites ou discutées et 29 d'entre elles sont nouvelles ; un nouveau genre, Swansonites, est proposé. Dans le sous-groupe de Kawau, les cortèges ostracodiques conduisent à différencier les affleurements du Sud et ceux du Nord-Est ou les associations d'ostracodes permettent de caractériser différents milieux dont la succession dans le temps traduit un approfondissement du bassin au miocène inférieur, une transgression par à-coups sous climat tempéré chaud à subtropical et une instabilité hydrochimique probablement liée à des courants d'upwelling. Par extrapolation de ces résultats, il est possible de proposer une origine littorale pour les bancs turbiditiques microfossilifères intercalés dans la série flyschoïde (Sous-groupe de Wartworth). Les microgrès de Hunua et les grès de Turanga sont élevés au rang de membre. Les comparaisons entre les répartitions stratigraphiques et géographiques des ostracodes amènent alors à envisager une origine Nord-Est pour les bancs turbiditiques de Orakei et de Herrings mais isolent les bancs de Opou et de Cornwallis qui pourraient provenir du Nord-Ouest.

  • Titre traduit

    Ostracods from the Waitemata basin (lower miocene) of the Auckland area (New Zealand) : systematics-paleoecology-paleogeography


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (553 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 245-265 (Vol. 1)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1990-293
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.