Epidemiologie des filarioses a loa loa et mansonella perstans dans le massif du chaillu congolais

par FRANCOIS NOIREAU

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de MAURICE PORCHER.

Soutenue en 1990

à Lille 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des etudes sur loa loa, mansonella perstans et leurs vecteurs ont ete menees dans le massif du chaillu. Les microfilaires de l. Loa sont detectees plus frequemment chez les bantous que chez les pygmees (18. 9% contre 10. 6%), alors que les densites microfilariennes medianes sont identiques dans les deux groupes ethniques. Les observations cliniques affirment l'impact important de la loase en sante publique. La migration sous-conjonctivale d'un ver adulte peut etre utilisee comme indicateur de prevalence. L'absence d'infection (ou son absence d'expression) ne peut etre envisagee que chez une tres faible fraction de la population, que l'on estime a 10%. Deux especes de chrysops sont recoltees dans la zone d'etude: chrysops silacea et c. Dimidiata. C. Silacea penetre les zones de savane alors que c. Dimidiata reste infeode a la foret. L'homme constitue leur hote nourricier preferentiel. Les taux d'infestation varient de 2 a 5. 5% et sont d'autant plus eleves que l'on s'eloigne des sites d'emergence et qu'il existe un reservoir humain a proximite. En zone de foret, un homme recoit de 3. 500 a 4. 000 piqures par an, les deux-tiers etant dues a c. Silacea. Le taux mensuel d'agressivite infectieuse varie entre 0. 5 a 5. 5 piqures infectantes par individu selon le mois de transmission. Celle-ci ne s'opere que durant la saison des pluies. Le potentiel annuel de transmission est compris entre 200 et 300 larves infectantes par homme selon l'annee. Le pourcentage d'infection de la population ne depend pas uniquement du contact homme-chrysops, mais reflete egalement la sommation des capacites de reponse des individus au parasite. L'ivermectine, qui permet une reduction elevee de la microfilaremie (80%) s'avere interessante comme traitement preliminaire a l'administration de diethylcarbamazine. L'interception des chrysops, illusoire en foret, pourrait etre assuree par le piegeage dans les villages. Un contact plus e


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 155 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.